Sélectionner une page

DÉCOUVREZ L’INFLUENCE DU BIO SUR LE GOÛT DU VIN. 

Bon à la vigne, qu’en est-il sous le palais ?

Le bio késako ?

Par opposition à l’agriculture conventionnelle, cela signifie que le raisin est cultivé sans produit intrant chimique. Les produits d’origine naturelle, comme le souffre et le cuivre, sont quant à eux autorisés avec une limite annuelle. Ces derniers permettent de lutter contre les maladies de la vigne, mais modifient-ils le goût du vin ? le bio a-t-il un goût ?

Depuis 2012, le label BIO, devenu européen (« Eurofeuille ») contraint également la vinification en interdisant certaines pratiques. Ainsi, si l’étiquette contient ce label, vous êtes assurés que le vin respecte le cahier des charges européen BIO pour la culture ET le travail au chai. 

logo vin bio

Tout n’est pas rose au royaume du vert !

Plus de cinquante additifs (non chimiques) sont autorisés en bio. Se revendiquer de l’agriculture biologique n’empêche pas la mécanisation à outrance, ni l’usage du cuivre ou de matériels peu durables. S’il n’est pas question de remettre en question le label, il est bon d’en connaître les limites.

Il existe donc d’autres “niveaux de bio“ plus restrictif que le classique AB :

  • La Biodynamie, elle instaure un système de production prenant en compte les rythmes lunaires via un calendrier très précis. Le but est de mettre en place une synergie entre la terre et la plante afin de re-dynamiser tous les éléments et laisser le terroir s’exprimer. Pour soigner et équilibrer les cultures on utilise uniquement des plantes et des minéraux sous forme de préparations diluées et macérées. L’usage du souffre se limite très souvent à une légère intervention lors de la mise en bouteille afin de stabiliser les vins. Deux labels encadrent cette méthode culturale : Demeter et Biodivin.
  • les natures, c’est dame nature qui gère ! Les vignerons cherchent ainsi à produire des vins “vivants“ évoluant sans intervention humaine. Aucun intrant ni aucune technique visant à modifier le jus originel ne sont apportés. Le label Vin méthode nature est fraichement sorti de terre en mars dernier sous la forme d’une charte. Une dénomination qui va désormais encadrer ce terme parfois abusivement utilisé. Il n’y a souvent pas de sulfites ajoutés dans ces vins mais les sulfites naturels demeurent toujours ! Cependant le vigneron a la possibilité d’en ajouter jusqu’à 30 mg/litre après les fermentations uniquement, en le mentionnant.

Il existe encore à côté de ça beaucoup d’autres certifications environnementales comme Terra Vitis, HVE (haute valeur environnementale) ou encore Agri Confiance, Vegan ou Nature & Progrès. Mieux ou moins bien ? Ni l’un ni l’autre, juste différent, mais pas toujours compréhensible !

%

du vignoble Français possède la certification biologique

%

des Français considèrent le bio comme critère de qualité pour le vin

%

des Français ne savent pas ce qu’est un vin biodynamique

Papilles en vrilles.

Les vins produits par les vignerons bio&co ont-ils un goût particulier ? À quel niveau que ce soit, l’agriculture biologique est un véritable exhausteur de terroir. Tous les principes appliqués vont de le même sens, rendre la vigne autonome, qu’elle soit capable de s’adapter, de se réguler et de se protéger. Pour ça elle doit se renforcer et donc chercher tous les nutriments dont elle a besoin dans le sol en s’enracinant au maximum. Le vigneron peut l’accompagner grâce à des apports d’éléments naturels (quartz, bouse, plante, silice de cornes).

Quand la plante fonctionne sur un terroir sans additif elle amasse davantage d’oligo-éléments, ce qui lui permet de concentrer ses fruits et d’apporter un léger supplément d’acidité qui donne un équilibre particulier aux vins. Ils expriment une densité de saveurs plus complexes, la plus proche de leurs terroirs. Moins aseptisé on dit souvent que ces vins ont davantage le goût de raisin !

Bien entendu les vins bio n’ont pas que des qualités. La fin de bouche peut parfois décevoir, paraître un peu courte. C’est parce qu’elle n’est pas “maquillée“ par un usage de levure aromatisante et surtout par un surdosage de bois.

Les vins bio sont quelques fois plus difficile d’accès au nez à l’ouverture de la bouteille. Ils peuvent développer des notes de réduction (arômes de renfermé). Un moment d’aération ( connaissez-vous notre aérateur connecté Aveine ?) permet de faire rapidement disparaitre ces notes parfois dérangeantes. Cependant si son profil prend des tonalités déviantes et sent plus l’écurie que le raisin c’est que quelque chose a été raté lors de sa conception !

affiche Glougeule vin nature

Notre avis. 

Les vins BIO ou en biodynamie vous offrent une garantie du respect d’un cahier des charges, ce qui est un vrai bénéfice et un repère sur lequel vous pouvez compter. Pour autant, un vin bio n’est pas forcément un bon vin. Et inversement !

L’environnement, le respect de la plante, la santé de ceux qui la cultivent, font parties des nouvelles exigences des consommateurs de plus en plus connaisseurs et curieux. La certification bio est en plein essor, mais une révolution ne peut exister sans ses excès, et comme certaines lessives qui lavent plus blanc que blanc, il existe aussi des vins plus bio que bio.

Au-delà des polémiques, force est de constater que les vignerons qui pratiquent l’agriculture biologique, certifié ou non, ont souvent des vignes en bonne santé et que leurs vins ont une vraie personnalité et donnent une belle interprétation du terroir. 

En 1911 Flaubert écrivait à la ligne “Vins“ de son Dictionnaire des idées reçues :

Plus il est mauvais, plus il est naturel“

Partagez votre avis dans les commentaires !

QUI SUIS-JE ?

Natif de la capitale des Alpes, Grenoble, rien ne prédestinait Hugo à une carrière dans le mondovino. Sa passion pour le...

UN COUP EN CARAFE, OU PAS

La carafe à vin est un outil indispensable pour tout amateur de vins. Ce bel objet cristallin que vous installerez sur...

DÉCOUVREZ AVEINE

LA NOUVELLE EXPERIENCE DU VIN   Afin de servir le vin dans les meilleures conditions de dégustation, il doit être aéré...

LES SECONDS VINS, KÉSAKO ?

Cette notion de « second vin » vient tout droit de chez nos amis Bordelais, ce sont des vins produits sur le même terroir...

LE GOÛT DU BIO

DÉCOUVREZ L'INFLUENCE DU BIO SUR LE GOÛT DU VIN.  Bon à la vigne, qu’en est-il sous le palais ?Le bio késako ? Par...

DUEL DE VENDANGE

Pour vendanger une récolte il n’y a pas 36 solutions, à la mano ou sur la machine. En théorie la première solution semble...

LA GUERRE DES BOUCHONS

LA FIN DE LA ROMANCE DU LIÈGE ? Ou peut-être pas.   Vous vous souvenez de tous ces moments où le débouchage d'une...